Les meilleurs remèdes maison pour la mycose des ongles, communément appelés «teigne des ongles» ou scientifiquement comme onychomycose. Ces remèdes naturels sont principalement préparés avec des huiles essentielles, car une bonne partie de ces huiles a prouvé et étudié ses propriétés antifongiques.

3 Remèdes naturels pour traiter la mycose des ongles

Bien que les huiles essentielles puissent être utilisées seules, elles peuvent également être utilisées en conjonction avec le traitement médicamenteux prescrit par le médecin, améliorant leur effet et accélérant la récupération. Cependant, il est important de toujours informer le médecin de l’utilisation des huiles, afin que les doses puissent être adaptées et même orientées vers des soins spécifiques pour la mycose des ongles.

Ces remèdes naturels peuvent même être utilisés lorsque les premiers symptômes de la teigne des ongles apparaissent. Ces symptômes sont la présence d’une tache jaunâtre sur un ongle et un épaississement de l’ongle, pour tenter de contrôler l’infection, jusqu’à la consultation avec le médecin.

1. L’Ail pour traiter la mycose des ongles

L’huile essentielle d’ail est l’une des huiles les mieux étudiées pour lutter contre les champignons et micro-organismes. Ayant un effet fort et étant, par conséquent, indiquée par de nombreux médecins et professionnels qui recourent à des options naturelles pour le traitement des infections fongiques. Cet effet est principalement dû à la présence de la substance allicine.

De plus, l’ail est bon marché et assez polyvalent, et peut être utilisé sous sa forme naturelle ou comme huile.

Ingrédients :

1 gousse d’ail.

Méthode de préparation :

Coupez l’ail en tranches et appliquez-le directement sur l’ongle affecté pendant 30 minutes, tous les jours. Idéalement, le pied doit être lavé avant et après l’application de l’ail, pour assurer le meilleur effet. Ce processus doit être répété jusqu’à 4 semaines après le retour de l’ongle à son état normal, ce qui peut prendre de 4 à 6 mois.

Étant donné que certaines personnes peuvent ressentir une sensibilité accrue à l’huile essentielle d’ail, il est conseillé d’essayer de ne garder l’ail que sur l’ongle. Si des symptômes de brûlure ou de rougeur apparaissent sur la peau en raison de l’application d’ail, il est recommandé de laver la zone à l’eau froide et d’éviter de remettre de l’ail dans cette région, car cela pourrait provoquer des brûlures ou une inflammation.

2. Huile essentielle d’arbre à thé

L’huile d’arbre à thé, qui peut également être connue sous le nom d’huile d’arbre à thé, contient un composé, connu sous le nom de terpinène-4-ol, qui, a un effet antifongique, en particulier pour les principaux organismes responsables de la mycose des ongles.

Pour utiliser cette huile, déposez une goutte directement sur l’ongle affecté, deux fois par jour, après avoir lavé la zone avec du savon et de l’eau. Le traitement doit être poursuivi pendant environ 4 à 6 mois ou jusqu’à 4 semaines après que l’ongle retrouve ses caractéristiques normales.

Bien que, dans la plupart des cas, aucun effet secondaire n’ait été signalé avec l’utilisation de cette huile. Les personnes qui ont une peau sensible devraient mélanger la goutte d’arbre à thé avec 1 goutte d’huile végétale, comme la noix de coco ou l’avocat, avant de l’appliquer sur l’ongle.

3. Huile essentielle de romarin

Comme l’huile d’arbre à thé, l’huile de romarin, connue scientifiquement sous le nom de Rosmarinus officinalis,  a également montré des effets très positifs dans la lutte contre les champignons responsables de la mycose des ongles. Ainsi, il peut être une excellente option naturelle pour essayer de contrôler le problème.

Pour utiliser cette huile, une goutte doit être appliquée directement sur l’ongle affecté, 2 fois par jour, après avoir lavé la zone avec du savon et de l’eau. S’il y a une sensibilité cutanée à cette huile essentielle, avec une irritation et des rougeurs sur la peau autour de l’ongle, la goutte d’huile doit être diluée dans 1 goutte d’une huile végétale, telle que l’huile d’amande, d’avocat ou de noix de coco, par exemple.

Ce traitement doit être poursuivi jusqu’à 4 semaines après la disparition des symptômes, afin de s’assurer que les champignons en excès ont été complètement éliminés.